Actualités Normandie

Lubrizol : le rapport de la commission d'enquête du Sénat épingle l'Etat et dresse ses recommandations

04 juin 2020 à 11h32 Par Julie DESBOIS
L'usine Lubrizol à Rouen, en proie aux flammes le 26 septembre 2019

Il était attendu après des mois d'enquête et plus de 80 auditions : le rapport de la commission d’enquête du Sénat sur l’incendie de Lubrizol à Rouen a été rendu public ce jeudi matin. Dans ce document, les sénateurs dressent une liste de recommandations et pointes les manquements de l'Etat.

Si la gestion technique de la crise par les autorités est plutôt saluée par la commission d'enquête, la communication officielle à l'égard de la population est en revanche sévèrement critiquée. Les sénateurs dénoncent "des angles morts inacceptables dans la politique de prévention des risques industriels". On apprend notamment que 62% des élus font part d’un manque d’information sur le sujet.

La communication de l’Etat est jugée incomplète, floue et loin d’être pédagogique. L’ex ministre de la Santé Agnès Buzyn et Elisabeth Born, ministre de la Transition écologique sont notamment épinglées sur la question du suivi sanitaire.

Pour éviter une nouvelle catastrophe, le rapport dresse une liste de recommandations. Parmi elles : l'inscription d'une formation aux risques industriels dans le code de l’éducation, des exercices réguliers pour agir ou préparer un accident, l’amélioration de la communication des services de l’Etat ou encore l'obligation, pour les exploitants d’établissements Seveso et les installations proches, de tenir un inventaire exhaustif et à jour des substances stockées à disposition des autorités.

Au total près de 10.00 tonnes de produits chimiques sont parties dans l'air rouennais et jusqu'en Belgique, stockées sur le site de Lubrizol et de Normandie Logistique, l’entreprise voisine. Du côté de l’enquête, le parquet de Paris n’a pas encore déterminé les causes de l’incendie.