Actualités Normandie

Incendie de Notre-Dame de Paris : les réactions en Normandie

16 avril 2019 à 11h50 Par Clément CHAPUSOT
Monument historique le plus visité du pays avec 13 millions de visiteurs par an, la cathédrale Notre-Dame de Paris est toujours debout ce mardi. En Normandie, l'émotion est grande au lendemain de l'incendie qui a ravagé une partie de l'édifice. La piste d’un incendie accidentel depuis le chantier en cours sur le toit reste privilégiée. Selon un dernier bilan, deux policiers et un sapeur-pompier ont été légèrement blessés.

Les hommages dans la région

Un peu partout en Normandie, les réactions affluent… Elodie, de Rouen, était en vacances à Paris. Elle a visité la cathédrale Notre-Dame de Paris avec ses filles dimanche.

Écouter le podcast

Réactions politiques également : Hervé Morin, président de la Région tweetait dès hier soir son « Immense tristesse devant ces images de désolation. Gros coup à l’estomac ».

L’émotion évidemment au sein des diocèses et chez les fidèles. A Rouen, les cloches de la cathédrale ont retenti à 21h. L’archevêque de Rouen, Monseigneur Lebrun, s’est dit en deuil. Il a rappelé que la cathédrale de Rouen a été reconstruite après l’incendie de 1821 et les bombardements de 1944.  
A Evreux, le glas de la cathédrale a sonné à 10h.

Celui de Caen a sonné hier dans la soirée vers 22h à l'Abbaye aux dames. Beaucoup d'émotion pour le Père Laurent Berthout, porte parole de Monseigneur Boulanger, évêque du diocèse de Bayeux/Lisieux.

Écouter le podcast

Se pose aussi la question de la sécurité dans les églises et édifices religieux de Normandie en réfection. Pour le Père Berthout, il n'y a pas d'inquiétudes à avoir.

Écouter le podcast

Une messe sera donnée ce mardi soir à 19h en l'église Saint Etienne de Caen. Demain à l'église Saint Jean de Caen à 18h30. 

Les collectivités normandes s'investissent

La solidarité s’organise pour la reconstruction de l’édifice vieux de 850 ans.
Le département de l’Eure a annoncé prochainement voter un renfort de 50 000 euros. Le département de Seine Maritime et la métropole de Rouen prévoient aussi de proposer une aide. Des sommes qui viendront s’ajouter aux 10 millions d’euros de la Région Ile-de-France, aux 50 millions d’euros de la Mairie de Paris, et au don de 200 millions d’euros du groupe de luxe LVMH.

Une collecte nationale a par ailleurs été lancée via la fondation du patrimoine.